Artist: 
Search: 
Reddit

Sniper - Génération Tanguy lyrics

— Maman ! Maman ! Tu peux m'emmener un petit déjeuner avec du chocolat et des croissants ?
— J'arrive !
Et je reste à la baraque
— Papa ?
— Ouais.
— T'as pas 50 euros pour sortir ce soir ?
— Alors là, fiston, tu peux cracher !
J'ai envie de rien faire
— Tiens, c'est pas grave. T'façon là j'suis sur un plan. Avec Bruno, on va monter une boîte, une start-up...
La vie c'est trop difficile
— ... T'es trop vieux pour savoir c'que c'est. Mais quand j'serai à Silicon Valley, bah t'entendras plus parler d'moi.
Génération t'inquiète
— Une boîte ? Du silicone ? Il va devenir pédé le con. Viviane !

Aketo:
Qu'est-ce qu'on est bien à la baraque, putain
T'es aux p'tits soins chez la mama, téma
Le grand dadais que t'es à l'âge que t'as
C'est là que t'as poussé, t'es pas pressé
Génération Tanguy
C'est la trente-cinquième année que t'enquilles
Sous ce toit, secoue-toi, tu vas pas squatter là toute ta vie
Trouve une racli, trouve un taf, l'ami
Car le temps passe, toi t'es là, tu traînes avec les p'tits de la tèce
Tu fumes ta dièse, tu tises ta seize
T'es un vrai souci
Toujours pépé, tu nous rends oufs avec tes story
Tu joues l'an-ience, mais t'es toujours en ien-che
T'amuses la galerie, tu nous fais gole-ri
Tu joues l'grossiste mais t'es une grosse pince
Y a aussi les meufs à la recherche d'un mari
Trente piges passées faut à tout prix s'caser
Car c'est pas une vie
Toi t'es toujours à la zon-mai, ma fille
Trente piges passées faut à tout prix s'casser
Car il faut faire sa vie
Un passé mouvementé, un CV bien épais
Ton nouveau mec est pas au courant de ton casier
Tu fais ta précieuse
Arrête de faire croire que t'es sérieuse
Tape pas ton vice, on t'a cramé

Et tu restes à la baraque
— Viviane, si... si on n'remplit pas les fiches de leurs milliards d'impôts avant le mois d'février nous sommes dans la merde...
J'ai envie de rien faire
— ... Il faut qu'on fasse quelque... Jérémie ! Tu veux prendre mon coup de'pied au cul ?
— Oh ! C'est bon, quoi ! J'suis majeur et vacciné.
La vie c'est trop difficile
— Majeur et vacciné, ça fait 18 ans qu'tu l'es, mon vieux, alors tu dégages dans ta chambre !
— Non, mais attends...
— Tu dégages dans ta chambre !
Génération t'inquiète
— Mais j'ai rien fait... j'ai rien fait de mal. Maman, j'ai rien fait de mal.
— Tu dégages dans ta chambre, Jérémie !

Blacko:
J'vous présente Tanguy, un man qui s'ennuie
Le p'tit fils de sa maman ne fait rien dans sa vie
Il est toujours enfermé dans sa chambre
Hiver comme été, de janvier à décembre
Il n'aime pas tafer, non il trouve ça trop dur
Il en bave déjà quand il sort les ordures
La vie l'a trop marqué, ouais ça se lit sur sa figure
Le chéquier de ses parents est son ami le plus sûr
Sans quitter sa piaule, il visite d'autres planètes
Il clique, il clique, il surfe sur Internet
Sa maman est gentille, elle lui monte une p'tite assiette
Il clique, il clique et ça clique dans sa tête
Il a des meetic techniques, il tchatte, il communique
Il a une jolie femme perdue loin dans le Pacifique
Le micro c'est trop pratique, la webcam c'est magnifique
Il envoie ses smileys et wizz, MSN c'est magique
Pourquoi mettre le nez dehors, chez lui y a tout c'qu'il faut
La chaleur et l'réconfort, ses yeux brillent devant l'frigo
Il a une salle de sport, et ses jeux vidéo
C'est un coq en pâte, un vrai roi dans l'château

Et tu restes à la baraque
— Jérémie !
— Ouais p'pa.
— J'ai une bonne nouvelle. J'ai parlé avec mon patron et je t'ai dégoté une p'tite embauche...
J'ai envie de rien faire
— ... Bon, c'est d'la métallurgie, mais t'es le fils de ton père.
— Ah non, non !
— Comment ça non ?
— J'suis pas d'accord.
— Jérémie...
— Moi, ma vocation c'est être artiste...
La vie c'est trop difficile
— ... J'veux devenir chanteur. J'veux faire rêver les gens. Moi, j'me vois déjà en haut d'l'affiche...
Génération t'inquiète
— ... et quand tu me parles de sidérurgie, ben tu me casses. Franchement, mon trip.
— J'vais t'casser franchement. Ta gueule, tu vas voir comment il s'appelle ton père.

Tunisiano:
Génération Tanguy, assisté, quand je t'en parle tu rougis
Scotché à la té-ci, t'as toujours pas bougé
Ça fait trente ans que ça dur car tu tiens sur les murs tout le temps
Du livre d'histoire t'as viré au monument
On peut t'trouver sur le parking, posté à la fenêtre
À parler à la voisine ou accoudé aux boîtes aux lettres
Toi, tu es accro, ton PC te passionne
Tu as passé la bague au doigt à ta PlayStation
Tu joues le mec dé-blin mais tu touches le RMI
Tu joues le mec autonome mais t'as même pas de permis
Enfin, prends-toi en main, mais toi tu fais que dalle
Tu m'dis « T'inquiète ! Hé, maman, t'as pas 100 balles ? »
Et y a les Bridget, mec, toujours pas qué-ma
Reinezettes qui rêveraient de se rié-ma
Miss, t'as sorti la permanente, le maquillage permanent
Tu veux être belle en permanence, mais t'as pas d'mec permanent
Pleine de principes avec les mecs, hashek
T'aimes pas les discothèques, ben drague à la bibliothèque
Mais faut qu't'arrêtes, insatisfaite et râleuse
T'en veux aux mecs parce qu'en fait t'es malheureuse

Et tu restes à la baraque
— Bon, Jérémie, y en a marre ! Il est temps qu'tu t'assumes. J'te laisse 30 minutes...
— Je t'en prie papa !
— Non...
J'ai envie de rien faire
— ... J'te laisse 30 minutes et tu vides tes affaires et tu t'en vas.
— Papa, laisse-moi au moins une chance !
— Une chance ?
La vie c'est trop difficile
— Ouais !
— Une chance...
— S'te plaît !
— J'vais t'en foutre une de chance ! Petit con, va !
— Maman !
— Y a pas de Maman...
Génération t'inquiète
— ... et Viviane, j'te préviens. C'est soit il se barre ou je me barre. P'tit con, va !